Le bélier angora

 Il est originaire d'Allemagne, plus connu sous le nom de

" Teddywidder " dont la traduction en français donne   

"Bélier Teddy" .

 Le lapin bélier nain angora ou le lapin bélier nain teddy ,c'est le même lapin !!! 

Seulement d'un pays à l'autre son nom change.
C’est une race de lapin encore rare en France, elle n’est d’ailleurs pas reconnue par la cuniculture française.

Ce qui caractérise le lapin angora, c'est sa fourrure . Il est doté de longs poils, d'environ 8 à 10 cm, sur tout le corps et même au niveau de la tête . De ce fait, les yeux ne sont pratiquement pas visibles . 

Il existe environ une quinzaine de couleur chez le bélier nain angora. Le pelage est plus souvent uni ou bicolore que tâcheté . La plupart du temps on trouve des coloris tels que blanc, noir, chamois, abricot, japonais ... mais ceux comme le bleu, le havane, le chinchillas ou le marquage tête blanche restent des couleurs rares .

La majorité des lapins angoras ont les yeux marrons ou noirs . Les yeux bleus sont peu communs .

A - do - ra - ble !

 Le bélier nain angora est un lapin très calme et passif 

 

 Standard du Bélier Nain Angora 

1 : Type et conformation (20)

L’ensemble, tout en considérant la fourrure, doit donner une image se  rapprochant d’une boule. Le corps est court et trapu, c’est un Bélier Français en miniature.
Toutes les parties du corps doivent satisfaire aux exigences du standard du Bélier Français et ceci proportionnellement à la taille recherchée. Il présente une ossature plus développée que les autres races naines ni trop fine ni trop longue. Fanon nul. 

2 : Poids (10) 

France 
1,0 à 1,4 kg : 9pts
1,4 à 1,7 kg : 10pts
1,7 à 1,8 kg : 9pts
1,8 à 2,0 kg : 8pts
 

Belgique 
Poids 1,1 à 1,25 kg : 1,25 à 1,4 kg : 1,4 à 1,6 kg : 1,6 à 1,75 kg :
10 pts pour un poids entre le minimum et le maximum.
(suivant le règlement Européen)

 

3 : Fourrure (20)

La fourrure est caractérisée par le gigantisme généralisé du système pileux, recouvrant tout le corps (dos, flancs, poitrine, ventre, pattes jusqu’aux doigts et la queue). Les mèches frontales et les favoris recouvrent la tête à l’exception d’une infime partie du museau où le pelage est normal. Les oreilles, frangées, sont garnies à leur sommet d’un plumet bien fourni.

 

4 : Structure et densité (15) 

On distingue deux catégories de poils : 

1. La couverture :
a) Les jarres, les poils les plus longs, de structure droite ayant une
longueur minimum de 5 centimètres. Ils se terminent en une pointe fine et doivent
dépasser les barbes.
b) Les barbes, un peu plus courtes que les jarres, sont légèrement ondulées.
2 . Le duvet: 
les poils les plus courts, les plus nombreux et les plus ondulés.
Le pelage doit être aussi dense que possible. Plus il y a du duvet et plus le sujet a de la valeur. L’ensemble de la fourrure doit être aussi homogène et lustré que possible.

 

5 : Tête et oreilles (15) 

Tête: caractéristique du bélier, bien développée, ronde, museau et front très large, chanfrein très busqué, mâchoires bien développées. La tête est bien collée au corps.
Oreilles : bien situées sur le haut de la tête, elles débutent par un fort bourrelet basal (couronne ou coiffure), puis s’infléchissent aussitôt verticalement, la face interne bien collée aux joues. Cette disposition caractéristique des oreilles rappelle la forme d’un fer à cheval . Bien charnues et bien ouverts, elles se terminent très arrondies.
Longueur de 21 à 26 cm.
Idéal 22 à 25 cm (pour la Belgique) et de 24 à 28 cm (pour la France).
Cette mesure est obtenue sans tenir compte des plumets qui s’apprécient ainsi que l’ensemble des attributs dans la rubrique 3 (fourrure).

 

6 : couleur (15) 

Toutes les couleurs reconnues sont admises.
Par suite de la longueur des poils, la couleur est fortement atténuée par comparaison à celle des races à poils normaux. La couleur de couverture, située aux extrémités des poils, est déterminante lors des jugements. La sous couleur, très diluée, doit néanmoins être visible. Sur le museau, les oreilles et dans une moindre mesure sur les pattes et la queue, c’est-à-dire où les poils sont normaux ou plus courts, la couleur est plus intense. La couleur des yeux et des ongles correspond à celle de la robe.

 

7 : présentation et soins (5) 

Cf. généralité

 

Défaut léger : 

Faible déviation du type prescrit ; tête pas assez développée, oreilles ne tombant pas régulièrement, peu velues, un peu abîmées ou plissées, couronne pas assez développée.
Fourrure un peu courte, pas assez dense, trop peu de mèches frontales, oreilles non frangées ou plumet peu développé, pattes et queue pas assez fournies, léger feutrage, fourrure un peu hétérogène. Chez la variété blanche, léger reflet jaunâtre, une couleur légèrement ivoire ne constitue pas de défaut. Léger écart de la couleur.

 

Défaut grave : 

Manque de type ; tête étroite ; oreilles fortement abîmées, mal formées ou hors des
dimensions prescrites ; couronne manquante.
Fourrure trop courte, clairsemée, absence ou excès de poils de jarre, absence totale des attributs raciaux, pattes normalement velues, laine trop fine, trop de feutrage, fourrure hétérogène. Variété blanche nettement jaunâtre. Couleur : trop de rouille, nettement impure.